France Marc-Martin
33 Rue De Belfort 33000  Bordeaux
 / 
N°TVA : 36521779207

Différence entre allergies alimentaires (IgE) et Intolérances alimentaires appelées aussi allergies alimentaires retardées (IgG)
19/03/2017

Explications ( source : laboratoire immupro)

ASSOCIÉES AUX IGG

Différence entre les allergies alimentaires classiques liées aux IgE et les allergies alimentaires retardées liées aux IgG

Un aliment peut causer problème pour de nombreuses raisons, dont une allergie alimentaire classique liée aux IgE (type I) et une allergie alimentaire retardée liée aux IgG (type III), cette dernière étant aussi dénommée intolérance alimentaire dans le langage courant. Ces deux types d’allergies ont en commun le système immunitaire. Cependant, leurs réponses sont différentes.

 

 

 

Allergie alimentaire classique liée aux IgE

Dans une allergie classique de type I, le système immunitaire produit des anticorps spécifiques IgE(immunoglobulines de la sous-classe E). Ces anticorps entraînent une réaction allergique immédiate. Les symptômes apparaissent en quelques secondes ou quelques minutes : une gonflement soudain et conséquent, la difficulté à respirer, une éruption cutanée, des démangeaisons de la peau et, dans les cas extrêmes, un choc anaphylactique.

Dans le cas d’une allergie de type I, l'aliment à l'origine des problèmes est facilement identifiable car les symptômes apparaissent immédiatement. Un test sanguin n'est donc pas forcément nécessaire pour identifier ce type d'allergie. Les tests d'IgE sont principalement effectués pour confirmation. ImuPro ne détecte pas les allergies alimentaires de type I.

 

Allergie alimentaire retardée liée aux IgG

Lors d’une allergie alimentaire de type III, le système immunitaire produit des anticorps spécifiques IgG(immunoglobulines de la sous-classe G). Ces anticorps peuvent induire des processus inflammatoires. Les symptômes apparaissent jusqu'à trois jours après la consommation d'un aliment déclencheur. 

Il est très difficile de déterminer quel aliment vous cause problème du fait de la manifestation retardée. Un test IgG aide à localiser et à cerner les aliments.

Avec ImuPro, il vous faudra seulement éviter de façon temporaire, les aliments avec des niveaux élevés et très élevés d'anticorps IgG. De ce fait vous pouvez conserver une alimentation diversifiée et variée et vous n'avez pas à vous limiter inutilement. Vous pourriez devoir éviter le saumon, par exemple, mais en pouvant consommer tous les autres poissons. Après une période d'éviction définie, vous pourrez réintroduire tous les aliments - un à la fois - dans votre alimentation, et surveiller vos symptômes. Cette phase de provocation est l'étape cruciale pour identifier vos « aliments déclencheurs » personnels.

 

 

 

Tableau de comparaison rapide : Allergie alimentaire liée aux IgE vs. allergie alimentaire liée aux IgG

Différences Allergie alimentaire liée aux IgE (type I) Allergie alimentaire liée aux IgG (type III)
Réaction immunitaire Production d'anticorps IgE

Libération d'histamine médiée par les anticorps IgE
Production d'anticorps IgG

Libération de médiateurs inflammatoires causée par la production d'anticorps IgG
Nature des symptômes d'allergie alimentaire Par exemple: démangeaisons, rougeurs, anaphylaxie, gonflement des muqueuses Affections inflammatoires chroniques, par exemple, constipation, maladie de Crohn, diarrhée, eczéma, flatulences, syndrome du côlon irritable (SCI), migraines, obésité, psoriasis
Manifestation des symptômes Réaction immédiate en quelques minutes De plusieurs heures à trois jours
Diagnostic Test cutané ou test sanguin d'IgE + provocation alimentaire Test sanguin d'IgG + provocation alimentaire

Top